Karrig An Ankou


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le pouvoir des 15 : Chapitre 1 le départ.

Aller en bas 
AuteurMessage
Isidril
Admin


Messages : 2
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Le pouvoir des 15 : Chapitre 1 le départ.   Sam 30 Mar - 17:51

La nuit tombe, le silence règne, l'air est froid. Un messager traverse notre continent, allant délivrer à notre roi un message de la plus haute importance. Il entraperçoit une lueur au loin et décide d'aller découvrir quelle en est sa source. Il s'agit d'une clairière, en son point central, un feu s'élève vers le ciel, des hommes forment un cercle autour de ce dernier, leurs visages cachés par une capuche, leurs corps entourés d'une grande robe de prêtre noir. Le messager tend l'oreille et entend comme une légère psalmodie. Non ! Cette psalmodie s'introduit dans son esprit, et toutes ces pensées sont tournées vers elle. Un des hommes tourne subitement sa tête vers le messagé. Ces yeux sont jaunes et brillent dans l'ombre de sa capuche. Le messager se retourne et se heurte à un garde dont la musculature est tellement puissante que l'on pourrait l'appeler Hercule. Il ne s'agit pas d'un être humain, mais d'un monstre. Le messager gît maintenant à terre, son esprit s'est à tout jamais élevé vers les cieux.

Le jour se lève sur la petite ville d'Illan dans la contrée de Cania. C'est un lieu calme où nouvel arrivant rime avec un accueil chaleureux. C'est ici que je vis, mon nom est Isidril, le forgeron du village. Aucun metals n'a de mystère pour moi. Chaque semaine, mon ami Ordeith vient m'enseigner l'art de la forgemagie ainsi que l'art qu'il maîtrise le mieux : l'escrime. Mon meilleur ami habite deux maisons plus loin. Mr-Brown, cette vieille branche ami de longue date et de la nature, que ferais-je sans lui ? Sans doute pas grand chose. Notre histoire est banale, mais tout va basculer pour nous sortir de la lassitude de notre quotidien.

- Hé Mr-Brown ! Viens par la y'a du courrier pour nous on dirait !
- Qui peut donc se soucier de notre existence ? Me répondit-il un air aussi amusé qu'étonné sur le visage.
Nous ouvrîmes la lettre ensemble et prîmes connaissance de son contenu.
- Mon ami, Bonta nous appel ! Nous somme convoqué au palais du roi. Mais que peut-il bien nous vouloir ?
- Je ne sais pas mais si le roi nous convoque nous n'avons guère d'autres choix que de nous mettre en route, Me dit-il d'un air anxieux.

Dès que nos sacs furent prêt, nous nous mîmes en route pour Bonta, la grande cité blanche. Certaines légendes prétendaient même que des anges y vivraient !
Nous étions partis suffisamment tôt pour effectuer notre voyage entièrement de jour. C'était une précaution à prendre, car la nuit dans le bois de litnieg, rodent toutes sortent de créatures maléfique, des trools, des mulous et par-dessus tout, Cruor le chaffer Haï, accompagné de sa bande de chafer maudit. Une armée qui fut il y a longtemps un fléau sur tout le continent. L'histoire raconte qu'un puissant mage les condamnât à errer dans ce bois pour l'éternité.
Comme prévu, le voyage se passa à merveille et ainsi en fin de journée nous vîmes se découper les contours de la grande cité. Je m'émerveillais devant sa beauté qui à chaque pas que nous faisions se dévoilait à nos yeux. Elle portait bien son nom de grande cité blanche, les murailles qui l'entouraient me semblaient pures et sans aucune brèche, au dessus de ces murailles, nous pouvions apercevoir le château, la tour des ordres, l’hôtel des métier et la milice. Tous de grands bâtiments dont la splendeur avait fait le tour de notre continent jusque dans la citée ennemi, Brakmar.
Nous entrâmes, dans la ville, toujours submergé par sa beauté. Quand un garde vînt nous aborder.

-Halte la ! Quel vent vous amène dans cette ville ?
-Nous nous rendons au palais sur demande de notre roi, lui répondis-je, nous avons reçu, ce matin même, une lettre importante nous demandant de venir au plus vite pour le rencontrer. Tenez la voici.

Je lui tendis la lettre, en la lisant ces yeux s'agrandirent soudainement, il échangeât un regard avec l'autre garde puis il nous demanda de le suivre. Nous nous exécutâmes et nous pénétrâmes dans la ville.
- Vous voilà arrivé au palais, un homme va venir vous chercher attendez le ici.
Je le remerciais et me tournais vers Mr-brown :
- Que c'est étrange tu as vu la tête qu'a fait le garde en lisant notre lettre ? Cette convocation n'est pas anodine.
- Oui, me répondit-il, regarde, un homme approche, nous allons bientôt en savoir plus.

L'homme, de petites tailles, vînt à notre rencontre et sans un seul mot ni aucune expression sur le visage, nous amena dans le palais directement face au roi. Ne sachant que faire face à un roi, nous nous courbâmes.
- Relevez vous mes amis, vous voici donc arrivé il ne manquait plus que vous. Venez, allons dans l'arrière-salle, les autres nous y attendent.
Nous nous concertâmes du regard, tous deux inquiet, et suivîmes le roi. Quatorze autres personnes étaient présentes dans la salle, toutes semblaient pour le moins normales et inquiètes. Comme nous, aucune des personnes présente ici ne savaient pourquoi elles l'étaient. Mais le temps de l'attente était révolu, un homme entra dans la salle. Il était grand, musclé, avec un air sérieux, et ne laissant exprimer sur son visage aucun sentiment mais une sérénité dans laquelle nous pouvions nous perdre.

- Bonjour, nous dit-il d'une voix grave, vous avez été convoqué aujourd'hui en ces lieux car sans le savoir vous êtes tous unique. Unique dans le sens ou chacun d'entre vous possède un pouvoir différent ou presque. Vous êtes seize pour quinze pouvoirs différents. A chaque génération qui passe seize personnes naissent avec ces pouvoirs réparti de façon aléatoire. Si vous êtes réuni ici aujourd'hui c'est que nous estimons qu'il est temps que vous soyez formé par vos aînés. Un de nos messagers a été retrouvé mort dans une zone ne présentant normalement aucun danger. La cause de sa mort serait due à de la magie noire. Voici trop longtemps que notre ennemi brakmarien se cache derrière ses murailles sans donner de nouvelles. Un complot grandit de l'autre côté du continent et c'est à vous qu'il incombera d'y mettre un terme.

Je me demandais ce que tout cela voulait dire, mon cerveau avec du mal à introduire toutes ces informations et à les placer dans un ordre qui les rendrait compréhensibles. Il ne me laissa pas le temps de faire ce peu et repris la parole :
-Je vais maintenant vous laisser à vos maîtres qui vous expliqueront tout cela bien plus dans les détails, car je n'ai pas le temps de le faire. Ils seront donc là pour vous et pour répondre à vos questions. Présent d'ici quelques minutes, ils viendront vous chercher un par un. Je vous souhaite bon courage à tous, au revoir.

Il partit ainsi, nous laissant dans l'attente et la peur de notre avenir incertain. Notre soif de savoir était rendu à son comble quand arrivèrent les « maîtres ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le pouvoir des 15 : Chapitre 1 le départ.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Départ pour la Finlande!
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"
» Grimoire d'un Esprit de L'Ombre - Chapitre I - II - III

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Karrig An Ankou :: Ur-Haazheel, Tombeau de l'Ankou :: Hall des Lamentations-
Sauter vers: